Le quadrant maritime de Logistyx : Choisir un TMS pour l'expédition de colisEn savoir plus
BLOGUE

Points de vue sur la logistique : Ken Fleming sur la simplification des déclarations de matières dangereuses

L'expédition de colis HAZMAT est pleine de subtilités, tant à l'arrivée qu'au départ. La différence ? Les envois de matières dangereuses à l'étranger sont préparés avec soin et traités par des professionnels formés pour répondre aux normes de sécurité et de conformité, tandis que pour les retours de matières dangereuses, ce sont les consommateurs qui doivent s'en charger.

Les achats en ligne ayant atteint un niveau record grâce à la norme COVID-19, il est clair que les expéditeurs doivent mettre en place une stratégie de retour des matières dangereuses pour garantir la sécurité et la conformité. Le président de Logistyx, Ken Fleming, a analysé la complexité des retours de matières dangereuses dans un récent article de Logistics Viewpoints. Les quelques mesures faciles à mettre en œuvre par Ken pour les expéditeurs peuvent aider à améliorer ou à établir une stratégie cohérente et fiable de retour des matières dangereuses.

L'un des points les plus importants de Ken : les expéditeurs doivent faciliter le processus de retour pour les consommateurs. Comme l'a écrit Ken, "les détaillants qui acceptent les retours de matières dangereuses peuvent s'efforcer de simplifier au maximum le processus en s'occupant de la majeure partie de la paperasserie et en fournissant des instructions claires sur l'emballage et l'étiquetage de l'envoi de retour. En prenant ces mesures supplémentaires pour assurer une transaction sans heurts, on contribue largement à la satisfaction des consommateurs et à l'établissement d'une relation solide".

Découvrez comment vous pouvez contribuer à assurer la conformité aux normes HAZMAT pour les clients et les transporteurs et automatiser le processus pour garantir une exécution sans faille. Consultez l'article complet de Ken sur les retours HAZMAT dans Logistyx Viewpoints : "Simplifier le fardeau des déclarations de matières dangereuses"